ENTREPRISES OCCITANIE
Château Saint-Martory. Des animations sur-mesure pour une clientèle diversifiée.
Au sud de Toulouse, le château Saint-Martory étoffe son offre auprès des entreprises et des cyclistes professionnels pour dynamiser son activité. Avec ce projet de prestations sur-mesure, le propriétaire Jean-François Delort prévoit de passer la barre des 500 000 euros de chiffre d'affaires d'ici à 2024.Trois demandes de mariage par jour ! Cet été, le Château Saint­-Martory a eu un succès fou : la pro­priété a en effet été très demandée pour l'organisation de mariages. Qui sont les heureux utilisateurs de cette destination wedding hors du temps, au sud de Toulouse (à 45 minutes de route) ? des romantiques et amateurs de vieilles pierres, plutôt fortu­nés, et beaucoup d'étrangers, certains ve­nant de l'autre bout du monde : des Néozélandais, des Singapouriens, des Bré­siliens ... Dans cette propriété boisée de 40 hectares, une formule de quatre jours al­liant réception, formule détente, tourisme leur est proposée.

Team building, comex, séminaire : cap sur la clientèle pro
Pour remplir la propriété tous les jours et en toute saison et atteindre un modèle écono­mique rentable, l'entrepreneur Jean-François Delort et son équipe (7 salariés et un dense réseau de prestaires locaux indépendants) ont travaillé à l'enrichissement de leur ca­talogue. Afin d'attirer la clientèle des en­treprises, des aménagements et services spécifiques ont été mis en place. Avec une capacité d'accueil de 11 chambres, les deux jours au château reviennent à environ 450 € par personne, restauration comprise. La flexibilité est la marque de fabrique de la petite entreprise qui se charge d' orches­trer des animations originales et profes­sionnelles, selon la demande de ses clients. Le plus : le château est privatisé à 100 % et les occupants peuvent accéder à toute une gamme de services et animations : or­ganisation d'olympiades mêlant jeux de plein air, touch rugby, course d'orientation, salle de conférence équipée, restauration, etc.

De la banque à Paris au tourisme en Ariège
« On n'est pas dans le bling bling, c'est un cadre authentique et sans chichi que nous proposons », décrit l'entrepreneur qui a déjà mené de gros investissements depuis sa re­prise de la propriété familiale. Le tourisme n'était pas son premier choix de carrière. Formé à Dauphine et Sciences Po, citadin, Jean-François Delort a mené la première partie de son parcours professionnel dans la banque d'affaires Lazard. Après une longue tranche de vie au Brésil et la création d'une activité de distribution de produits alimentaires du Sud-Ouest basée à Evry, l'entrepreneur est revenu s'installer au château au début des années 2000 pour étudier les possibilités de développement à partir de ce lieu.

En 2014, il relance l'activité avec une nou­velle feuille de route : passer de la simple location privative à des formules sur-me­sure pour entreprises et sportifs. En 2019, avant le covid, l'activité avait atteint un ni­veau de profitabilité. Les effets du confine­ment ne l'ont évidemment pas épargnée et les deux années 2020-2021 ont été deux années zéro avec -95 % de CA. «Notre avantage, c'est que nous ne dépendons pas que d'un seul type de clientèle et cela nous a permis de rebondir», explique François Delort qui annonce 350 000 € de CA cette année et qui prévoit de passer la barre des 500 000 € d'ici un an ou deux.

Un accueil spécifique pour le cyclisme de haut-niveau
Le château Saint-Martory s'est aussi placé sur une niche originale : le cyclisme de haut-niveau. Une première brochure de voyages «cycling vacations» a été dévelop­pée pour accueillir des clients français et étrangers passionnés de ce sport.
Placé près des cols pyrénéens réputés pour la pratique de ce sport mais aussi proche des plaines toulousaines pour les entraîne­ments sur le plat, le château Saint-Martory s'est équipé pour accueillir amateurs et pro­fessionnels. Cet été, l'équipe américaine pro de cyclisme féminin Cynica Cycling a annoncé installer son camp de base dans la propriété.
© 2024 - Site internet réalisé par l'agence Décrocher la Lune